CVP reconcilie un conflit tribal d’un couple qui date de 2007 à MWESO

La localité de Mweso, située dans la province du Nord Kivu, a récemment été le théâtre d’un conflit tribal complexe résolu grâce à l’intervention du Comité Villageois de Paix (CVP) le 13 novembre 2023. Ce conflit, enraciné dans des tensions historiques, a trouvé une résolution pacifique grâce aux efforts de médiation du CVP.

Contexte du Conflit

Le conflit avait débuté en 2007, lorsque Bisore, membre de la communauté Hutu, avait agressé Jacqueline FURAHA de la communauté Tutsi. La famille de Bisore avait alors forcé une séparation, aggravant les tensions tribales. Après des négociations et la guerre du M23, le conflit a ressurgi en 2022 lorsque Bisore a tenté d’obliger Jacqueline FURAHA à rejoindre sa famille, accentuant les divisions tribales dans la zone.

Intervention du Comité Villageois de Paix

Face à cette escalade de tension, Jacqueline FURAHA s’est tournée vers le Comité Villageois de Paix de Mweso pour obtenir de l’aide. Le CVP, conscient de l’importance de la cohésion sociale, a pris l’engagement de faciliter la médiation entre les parties en conflit.

Processus de Médiation et Résultats

Le CVP a organisé des sessions de médiation au cours desquelles les parties ont été appelées à s’exprimer. Les membres du comité ont sensibilisé les protagonistes à la cohabitation pacifique et ont souligné l’importance de la non-discrimination. Après des délibérations approfondies, un accord de paix a été conclu le 13 novembre 2023. Les parties ont accepté de mettre de côté leurs différences tribales pour favoriser une coexistence harmonieuse.

Consolidation de la Paix

La mère de Bisore a intégré le CVP, exprimant ainsi un engagement envers la consolidation de la paix à Mweso. Cette intégration a renforcé la capacité du CVP à promouvoir la réconciliation et la cohésion sociale dans la localité. Le comité a également formulé une recommandation demandant l’autorisation de l’autorité locale pour poursuivre ses activités en faveur de la paix.

Réactions Positives et Appel à l’Unité

Jacqueline FURAHA a exprimé sa gratitude envers le CVP, soulignant l’importance de son travail bénévole et appelant la communauté de Masisi à soutenir ces initiatives. Elle a salué le rôle de l’ACPEJ ONG et de RET Germany dans cette démarche pacifique.

Conclusion

L’histoire de Mweso témoigne du pouvoir de la médiation et de la sensibilisation menées par des acteurs locaux tels que le Comité Villageois de Paix. En mettant l’accent sur la coexistence pacifique et la réconciliation, le CVP a réussi à résoudre un conflit profondément enraciné, ouvrant ainsi la voie à une communauté plus unie et résiliente. Cependant, il reste crucial que les autorités locales continuent de soutenir ces efforts pour garantir une paix durable dans la région.

CVP reconcilie un conflit tribal d’un couple qui date de 2007 à MWESO
Scroll to top